nuage-mots-tld

TLDs : comment Google les traite dans les SERP

Avec la montée soudaine de la quantité d’extensions de domaines disponibles, Google a reçu de nombreuses questions sur la façon dont les nouveaux noms de domaine de premier niveau (TLDs) comme .expert et .pizza sont traités par rapport aux anciens TLDs comme .com et .org.

John Mueller de Google vient de publier sur le blog de Google Webmaster Central une explication de la manière dont Google gère ces TLDs.

Rappel

TLD est le raccourci pour Top Level Domain qui signifie “domaine de premier niveau“. On parle d’extension du nom de domaine tels .com, .net et .org. Il existent 2 types de TLD :

– les ccTLD à caractère géographique (domaine de premier niveau national) : .fr pour la France, .be pour la Belgique, .re pour la Réunion.

– les gTLD à caractère générique (domaine de premier niveau générique) : .com, .net, .org, .biz etc…

Tous les TLDs sont traités de la même façon

Dans son post, John Mueller nous explique que lorsque Google crawl, indexe et classe les URL, il ne fait aucune différence si votre nom de domaine se termine par .com ou .expert. En effet, tous les TLDs sont traités de la même façon dans la recherche et Google n’a pas l’intention de modifier son algorithme de recherche en faveur de tel ou tel TLD.

Cependant les noms de domaine par rapport au ciblage géographique peuvent avoir un effet sur les résultats de recherche.

Par exemple, les TLDs comme .ca et .uk sont destinés aux utilisateurs de ces pays. Google considère les sites web avec des domaines de premier niveau national (ccTLD) plus pertinents pour les internautes qui résident dans le pays en question.

Google a récemment introduit des nouveaux domaines de premier niveau pour une région et une ville comme par exemple .paris et .bayern. Ces derniers sont traités avec le même procédé que les autres TLDs. En effet, un chercheur situé à Paris n’est pas plus susceptibles de voir les domaines .london dans ses résultats de recherche qu’une autre personne ailleurs dans le monde.

La société explique également qu’un changement de domaine peut prendre du temps à être traités pour la recherche.

Pour en savoir plus sur la manière dont Google gère les extensions de domaine, rendez-vous sur cette page.

Source : Search Engine Journal 

Carol-Ann

Responsable marketing @myposeo, community manager et rédactrice.

Lire les articles précédents :
Decrypter le not-provided de Google Analytics avec myposeo

Depuis maintenant près de 3 ans, l'outil d'analyse d'audience Google Analytics ne permet plus de connaître les recherches (mots-clés) tapées par les internautes qui...

Fermer