pixel-ranking-myposeo

Pixel Ranking, pourquoi c’est essentiel ?

Le géant américain Google ne cesse de tester et ajouter de nouvelles fonctionnalités à son moteur du fait de l’évolution croissante des recherches et du machine learning. Ces évolutions modifient parfois entièrement la composition de la page de résultats (SERP) et donc la position des résultats naturels.

Être premier en référencement n’est aujourd’hui pas toujours synonyme d’une bonne visibilité, cela peut s’expliquer par le positionnement physique d’un site sur une SERP (que nous appelons le pixel ranking) du fait de la multitude de nouveaux formats offerts par Google dans son moteur de recherche.

A travers cet article, nous vous proposons de découvrir pourquoi il est essentiel de connaitre et mesurer ce positionnement physique pour déterminer le réel potentiel et la visibilité d’une recherche.

La surface d’une SERP : les réponses du moteur de recherche

Les blocs thématiques

La surface d’une page de résultats Google (SERP) est composée en moyenne par dix résultats naturels. En fonction de la nature de la requête des blocs thématiques peuvent venir s’ajouter en haut de page.

  • Top box

C’est un bloc d’informations relatives à la requête de l’internaute. Google fournit directement l’information grâce à des données qu’il détient ou qu’il propose depuis des sites partenaires. Exemple pour la météo dans une ville en particulier :

google-one-box

  • Résultats Google Maps (itinéraires)

En fonction de l’emplacement géographique de l’internaute, Google affiche des résultats Google adresses spécifiques et classe les entreprises locales sur une carte (Google Maps). Ces résultats apparaissent généralement en premier et au dessus des premiers résultats dits « organiques » (naturels).

google-resultats-maps

  • Résultats AdWords 

Depuis le mois de février, Google a supprimé le bloc Adwords qui se trouvait sur le côté droit de la SERP. En parallèle, il a rajouté un quatrième lien Adwords (publicité) en position « premium », au-dessus des résultats de recherche naturels. Ce ne sont donc plus 3 annonces qui s’affichent mais désormais 4.

google-4-adwords

La ligne de flottaison

La ligne de flottaison est une ligne imaginaire désignant la partie visible de l’écran à partir de laquelle un utilisateur doit utiliser la barre de défilement pour pouvoir consulter le reste du contenu.

Selon les résolutions d’écran celle-ci peut varier, d’un 11″ pouces à un 27″ pouces. La ligne de flottaison et la zone de visibilité directe ne sont évidemment pas les mêmes. Pour myposeo et selon les estimation basées sur le parc informatique mondial, cette ligne de flottaison peut être estimé à environ 700px de hauteur par rapport à la barre de recherche de Google.

ligne-flottaison

Si la ligne de flottaison est un concept intéressant c’est parce qu’il a été prouvé (et cela semble plutôt logique) que les résultats directement affichés sur les pages vont capter d’avantage d’audience que ceux non-visibles en première instance sur l’écran. Les enjeux pour le référencement sont donc revus dès lors que les moteurs de recherche proposent des extensions de réponses, des box ou des liens sponsorisés en haut de page.

Le positionnement physique

La première position SEO

Vous l’avez compris, tous ces blocs thématiques (Adwords, Maps, Top box) décalent les résultats naturels vers le bas de l’écran et parfois bien en dessous de la ligne de flottaison des utilisateurs. Dans ce contexte et si l’on observe par exemple la page de résultats pour la requête “hotel nantes” pour le site Trip advisor, on remarque que le haut de la SERP est composée de 4 publicités Adwords, suivi du bloc Google Maps.

google-serp-pixel

La principale conséquence de ces blocs thématiques dans l’attribution de la surface fait que le premier résultat naturel se situe à 1 299 pixels du haut de la page. Donc non visible sur le 1er écran utilisateur. Ce dernier devra descendre et « scroller » sur l’écran afin de le voir s’afficher (et donc de pouvoir cliquer dessus).

 Même si nous n’avons pas de chiffres exacts liés à l’apparition de ces blocs sur certains types de recherche au niveau du taux de clics et donc du trafic, les premières estimations ont montré que le trafic provenant du référencement (google organic search) avait tendance à diminuer sur des ensembles de mots-clés lors de l’arrivée de blocs ou de la modification des SERP faisant ainsi baisser la position des résultats naturels.

Mesurer sa position ET sa position physique

Si nous sensibilisons aujourd’hui les acteurs du référencement à l’importance de la position physique c’est également pour présenter (ou re-présenter) cette innovation que myposeo est, aujourd’hui, le seul outil de suivi de positionnement à proposer dans son offre.

En effet nous collectons pour tous les mots-clés positionnés un indicateur de Position Pixel (ou Pixel Ranking) qui permet d’obtenir, pour les résultats en première page, une estimation de la hauteur à laquelle se situe l’annonce positionnée.

pixel-ranking-trip-advertisor

En indiquant clairement (en vert ou en rouge) si la position physique est au dessus ou en dessous de la ligne de flottaison, nous vous permettons ainsi de relativiser certaines « bonnes » positions comme celle de l’exemple que nous citons ci-dessus. Le site est effectivement premier sur cette requête concurrentielle mais il n’est cependant pas instantanément visible par les utilisateurs.

Ces calculs réalisés par l’outil de suivi SEO permettent également de connaître la hauteur totale d’une page ou encore la place qu’occupe un élément en haut de page (toujours en pixels) afin de mieux cerner l’environnement de la SERP et ainsi, par exemple, de privilégier l’optimisation de requêtes ayant la possibilité d’être visibles directement par les internautes.

taille pixel page google

Dans l’onglet « SERP » du suivi SEO de myposeo il est ainsi possible de détecter si la recherche possède une top box (1=oui, 0=non) et sa hauteur (590 ou 501 pixels dans l’exemple ci-dessus).

Conclusion

Vous l’avez compris ! Parfois être premier mais en dessous de la ligne de flottaison contribue à diminuer la visibilité d’un site. Descendre sous cette ligne entraîne une chute certaine de clics sur votre annonce et donc de trafic naturel. C’est pourquoi il est important (et même peut être indispensable) de connaître sa position physique (pixel ranking) en plus de la position suivie.

Dans un second temps et dans une logique de choix de vos mots-clés ou expressions cibles, il est important de bien connaître l’environnement (SERP) en plus de la concurrence (autres sites positionnés) afin de ne pas perdre trop de temps à améliorer le positionnement d’expressions dont la SERP n’est pas propice à une visibilité accrue.

visuel-guide-seo-

Carol-Ann

Responsable marketing @myposeo, community manager et rédactrice.

 
Lire les articles précédents :
Migration ou refonte de site web, pourquoi utiliser un outil de suivi de référencement ?

Lorsque vous effectuez la refonte de votre site web ou de votre e-commerce vous devez avoir une préoccupation particulière pour ce...

Fermer