position moyenne ponderee

Arrêtez d’utiliser la position moyenne pour analyser votre visibilité dans les moteurs de recherche !

Si vous êtes un heureux utilisateur de Myposeo, il ne vous aura pas échappé qu’une des fonctionnalités phares de notre plateforme consistent en la collecte des positions de vos mots-clés dans les SERP de Google (Search Engine Result Pages : pages de résultats). 

Une fois les positions collectées, nous calculons une multitude d’indicateurs (ou KPI : Key Performance Indicators) dont la Position Moyenne, censée représenter les performances de votre site dans le moteur de recherche.

La Position Moyenne, somme toute intéressante, n’est cependant pas assez représentative lorsque l’on souhaite analyser l’évolution de la visibilité sur plusieurs expressions, pour la simple et bonne raison qu’elle n’intègre pas dans son calcul la demande des utilisateurs pour les mots-clés concernés (représentée par le Volume de recherche mensuel). Perdre ou gagner des positions sur des mots clés à faible ou à fort volume de recherche n’aura en effet pas le même impact sur vos performances.

Fort de ce constat, nous avons créé et développé sur mesure un indicateur de positionnement auquel nous intégrons les volumes de recherche des mots-clés : il s’agit de la Position Moyenne Pondérée A.K.A PMP.

Rentrons dans le vif du sujet avec un petit échantillon de requêtes et de positions qui illustreront l’intérêt de ce KPI : 

1 – La Position Moyenne à des limites

Tab 1 : Prenons l’exemple de deux requêtes avec leurs volumes de recherches respectifs (volumes tirés de Google Ads), leurs positions dans la SERP et la Position Moyenne des deux requêtes. Jusque là, rien de fou, une Position Moyenne de 4, et tant mieux, le domaine est 1er sur la requête « voiture occasion » avec le plus gros SV (Search Volume : volume de recherche).

Tab 2 : 1 semaine plus tard, les positions ont bougé. Le site perd deux positions sur la requête à très gros volume, en gagne deux sur la requête avec presque 10x moins de volume. La Position Moyenne ne bouge pas… et vous comprenez le soucis de l’indicateur.

2 – Intégrer les volumes de recherche à la Position

Ajoutons maintenant aux tableaux la Position Moyenne Pondérée dont voici la formule : 

somme(Volume de recherche*Position)/somme(Volume de recherche) = P.M.P

Alors que la Position Moyenne n’a pas bougé malgré les changements de position des deux requêtes, La PMP elle, a baissé. On passe d’une PMP de 1,60 à une PMP de 3,20.

Cette baisse s’explique par le fait qu’une perte de deux positions sur une requête à 246,000 de Volume a beaucoup plus d’impact qu’un gain de 2 positions sur une requête à 27,100. C’est ce qu’illustre la PMP, en accordant dans son calcul plus de poids aux fluctuations des mots clés à fort volume de recherche.
Attention, il n’est pas rare d’avoir des variations importantes de la PMP alors qu’1 seul de vos mots-clés à très fort volume, perd ou gagne des positions ou vient tout juste de se positionner à la 78ème place par exemple. 

Si l’on suivait uniquement l’évolution de la Position Moyenne, il n’aurait pas été possible de se rendre compte que le site perdait des positions sur des mots-clés à fort volume. La PMP est là pour remédier à cette lacune en offrant une lecture simple de ce phénomène.

3 – PMP et PMP globale

Précision importante : dans le contexte de nos modules de Suivi de performances et d’Audit de visibilité,  la PMP se base sur les volumes de recherche des mots clés positionnés. Il existe également la PMP globale qui intègre en plus dans son calcul, les volumes de recherche des mots clés non positionnés, explication :

Reprenons notre petit tableau et admettons que nous ajoutons dans notre tracking de performances un nouveau mot clé : « achat voiture occasion ». Pas de chance, le site n’est pas positionné dans les 10 premières pages et on s’assoit sur un requête à 18,100 de Search Volume.

Comme décrit plus haut, la PMP (3,20) ne prendra pas en compte le volume « perdu » de cette requête non positionnée (NP) alors que la PMP globale (9,83) va l’inclure dans son calcul. On se rend compte assez facilement de l’intérêt de la PMP globale qui inclut les volumes de tous les mots-clés dont on suit les positions, positionnés ou non. 

Suivre et visualiser ces indicateurs dans Myposeo

Vous allez me dire : « C’est bien beau tous ces petits tableaux avec 3 mots-clés mais où trouver ces indicateurs dans Myposeo et comment les exploiter sur des gros volumes de mots-clés suivis “  

Justement j’allais y venir. Notre équipe marketing en fait souvent la promotion au cours de Webinars enflammés, Myposeo propose en plus de ses outils de collecte des données, un module permettant de créer ses propres rapports.

C’est l’occasion de vous proposer quelques exemples de DataViz, tirées d’un rapport Myposeo dédié aux indicateurs clés dont on vient de parler.

Pour info, la source de données des DataViz présentées est un Tracking  de performances SEO (suivi de positions) de 8000 mots-clés pour une grande marque de l’automobile dont les positions sont collectées tous les jours.

Ci dessous, quelques scorecards pour mettre en parallèle la Position Moyenne, la PMP, la PMP globale et les volumes de recherches positionnés et NON positionnés du site. Même si les performances du site sont plutôt bonnes, il reste néanmoins 7,14 millions de volume de recherche à conquérir sur les 59 Millions que représentent l’ensemble des mots clés du projet. 

Autre exemple, des courbes d’évolution de la Position Moyenne Vs. PMP Vs. PMP globale pour apprécier sa progression dans le temps et les gaps entre les 3 indicateurs. Le but étant d’avoir le moins d’écart possible entre la PMP et la PMP globale et d’être le plus proche de 1.

Sans oublier la citation de notre stagiaire : « en gros, plus ton site est bien positionné sur des mots-clés à fort volume, plus ta PMP est bonne et plus ton trafic il est mieux « . il a tout dit !

Comme les PMP sont intimement liées aux volumes de recherche, il est intéressant de pouvoir directement les confronter pour mettre en parallèle la saisonnalité des mots clés et la performance du site.
Ce graph d’évolution reprend en barre le volume de recherche total et le volume de recherche des mots clés positionnés + la courbe de PMP globale.

Encore un autre graph qui vous permettra de voir quelles tranches de position (1, 2 à 3, 4 à 10, etc…) concentrent le plus de volume de recherche. Pour faire simple le but est d’avoir un maximum de SV dans les tranches basses. Ce graph vous permettra également de connaître la part de volume qui vous échappe au delà de la 1ère page de résultats par exemple

et parce que c’est  très bien de constater des baisses ou hausses de manière macro et qu’il est absolument nécessaire de savoir les mots-clés qui sont impactés pour pouvoir agir, voici un tableau dans lequel sont isolées, les requêtes à très gros volume de recherche qui ont perdu des positions, et qui font baisser la PMP.

Conclusion : arrêtez d’utiliser la position moyenne pour le SEO !

Pour conclure, reprenons quelques notions : 

  • La Position Moyenne seule ne suffit plus pour juger de l’impact des montées et descentes de positions sur votre visibilité dite “réelle”,
  • Il est important (essentiel ?) de la comparer avec d’autres indicateurs comme la PMP et encore mieux la PMP globale pour être alerté de changements majeurs susceptibles d’impacter votre trafic
  • Pensez également à  la Position Pixel des mots-clés qui met tout le monde d’accord  et qui pourra être complémentaire tout en étant également pondérée par les volumes (mais nous en parlerons dans un autre article).

Sans oublier la citation de notre stagiaire : « en gros, plus ton site est bien positionné sur des mots-clés à fort volume, plus ta PMP est bonne et plus ton trafic il est mieux « . il a tout dit !

J’espère que ce billet aura suscité votre curiosité et que vous vous empresserez d’aller créer ce rapport dédié à la Position Moyenne Pondérée, disponible dans votre liste de modèle de rapports. Vous constaterez qu’il contient quelques surprises dont je n’ai pas parlé ici notamment que la PMP se calcule sur vos groupes de mots-clés, vos groupes de pages et vos pages. Pour toutes vos questions, nous nous ferons un plaisir de vous répondre sur notre support.

A bientôt.

Carol-Ann

Responsable marketing @myposeo, community manager et rédactrice.

 
Lire les articles précédents :
Myposeo dévoile sa nouvelle identité et son nouveau site

Depuis notre lancement en 2010, Myposeo n’a cessé d’évoluer afin de répondre aux nouvelles tendances et aux nouveaux codes de...

Fermer