news-seo

Florida 2, Amende UE, Listes GMB, SiteMap Search Console…Actualité Google

Que s’est-il passé cette semaine du côté du moteur de recherche ? Retrouvez dans cet article les actualités Google du 18 au 22 mars 2019.

Actualité Google #1 : mise à jour importante de l’algorithme de Google

Google a confirmé les rumeurs d’une mise à jour d’un de ses algorithmes en début de semaine dernière. Cette dernière a été nommée Florida 2 :
This week, we released a broad core algorithm update, as we do several times per year. Our guidance about such updates remains as we’ve covered before. Please see these tweets for more about that: https://t.co/tmfQkhdjPL
— Google SearchLiaison (@searchliaison) 13 mars 2019
« Cette semaine, nous avons déployé une vaste mise à jour d’un de nos principaux algorithmes, comme nous le faisons plusieurs fois par an. Nos recommandations concernant une telle mise à jour restent les mêmes qu’auparavant. »
 google-mise-à-jour-alogrithm
Cette update est considérée comme une des plus importantes des années 2000. Il faudra donc s’attendre à voir des changements dans les SERP (page de résultats du moteur de recherche).
Selon les premières informations, cette mise à jour concerne un ensemble et non une niche particulière.

Actualité Google #2 : GMB intègre la saisonnalité aux horaires d’ouverture

Il y a quelques jours, la firme de Mountain View annonçait l’arrivée d’une nouvelle procédure d’intégration pour les utilisateurs Google My Business. Ce qui désormais, permet aux propriétaires d’un compte, de pouvoir bénéficier de recommandations pour optimiser leur fiche d’établissement.

Maintenant, le géant de la recherche teste l’affichage de recommandations sur les best practices en fonction des périodes d’activité des établissements. En outre, ces guidelines vont permettre aux utilisateurs de mieux gérer leur liste en indiquant certaines informations.

Auparavant, une liste pouvait afficher « ouvert », même si les horaires étaient supprimées.

gmb-horaires-listes

Or grâce à cette mise à jour, si un établissement ferme momentanément durant l’été, il sera possible d’indiquer que c’est une fermeture temporaire. Par la suite, le business en question affichera un label rouge avec la mention « fermé temporairement ».

Pendant la saison morte, contactez le service d’assistance pour que votre entreprise soit marquée comme temporairement fermée. Vous pouvez également marquer votre entreprise comme définitivement fermée pendant cette période.

Pour réafficher le label « ouvert », il suffira de réactiver les horaires.

Notez que les propriétaires d’indiquer si oui ou non ils sont ouverts. Pour ce faire, il faudra faire une requête auprès du support Google My Business.

Source : Search Engine Land

Actualité Google #3 : une nouvelle amende d’1.7 milliards de dollars

Face aux accusations de pratiques anticoncurrentielles par la commission Européenne, la firme de Mountain View s’oriente vers plus de transparence. Et c’est à travers un communiqué de presse, que Google parle de son nouveau positionnement vis-à-vis des ses concurrents.

Depuis plusieurs années, le moteur de recherche est en discussion avec la commission européenne. Celle-ci souhaite faire plier le GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple)  au niveau de la législation européennes.

Par exemple, en 2017 la firme avait due se plier aux demandes de l’UE concernant le droit à l’oubli.

D’autres cas ont suscité la réaction de la commission européenne. On pourrait faire allusion à l’affaire Android dans laquelle Google fut accusé de favoriser abusivement ses applications, liés à son système d’exploitation.

Ou bien, le cas Adsense, dans laquelle Google est accusé d’influencer les annonceurs à privilégier la diffusion de ses propres contenus, plutôt que ceux des concurrents.

En réponse, Google essaye de montrer patte blanche. Récemment, Google avait promis plus de transparence aux utilisateurs pour les élections européennes de mai 2019.

Comme vous pouvez le voir, Google est depuis longtemps dans le viseur de l’UE. D’ailleurs Margrethe Vestager (MV) commissaire de la concurrence en Europe, avait audité les concurrents locaux européens de Google. À travers un questionnaire, MV souhaitait recueillir des avis sur l’impact des mises à jour du moteur de recherche pour ces établissements.

Mais aujourd’hui, Google annonce prendre un nouveau cap pour rester en phase avec les règles du vieux continent.

À titre d’exemple, la société californienne a fait part d’une update du carrousel des annonces sponsorisées, Comparaison Shopping Service (CSS).

Grâce à certaines améliorations, les annonceurs auront plus de visibilité et pourront ainsi drainer plus de trafic vers leur site web.

CSS

Voici un extrait du communiqué de presse de Google :

Après la décision du Conseil de juillet 2018, nous avons modifié le modèle de licence pour les applications Google que nous créons pour les téléphones Android, créant de nouvelles licences distinctes pour Google Play, le navigateur Google Chrome et Google Search. Ce faisant, nous avons maintenu la liberté pour les fabricants de téléphones d’installer n’importe quelle application alternative à côté d’une application Google.

Sachez que Google a déjà écopé de plusieurs amendes, d’abord pour non respect au RGPD (50 millions d’euros) et pour concurrence déloyale (2 milliards d’euros).

Mais pour la troisième fois, le GAFA est pénalisé pour la somme d’1.49 milliards d’euros pour pratiques  publicitaires abusives. Au total, Google a été pénalisé de 9 milliards de dollars d’amendes.

La Commission a infligé aujourd’hui une amende de 1,49 milliard d’euros à Google pour abus illégal de sa position dominante sur le marché du courtage d’annonces de recherche en ligne. Google a consolidé sa position dominante dans les annonces de recherche en ligne et s’est protégé de la pression concurrentielle en imposant des restrictions contractuelles anticoncurrentielles aux sites Web tiers.

Source : Search Engine Land

Actualité Google #4 : mise à jour du rapport SiteMap dans Search Console

Le géant de la recherche a commencé à faire basculer les fonctionnalités de l’ancienne version de la Search Console dans la nouvelle. D’ailleurs, des options de la vielle version vont aussi disparaitre.
Une autre update voit le jour et offre la possibilité de supprimer un sitemap. Pour information, un sitemap est un fichier qui liste toute les pages web à explorer par le GoogleBot.
Grâce à ce fichier, le bot peut plus facilement analyser le contenu d’un site web, et peut lui indiquer les fréquences des modifications afin qu’il sache quand venir le crawler.
Avant cette mise à jour, les utilisateurs pouvaient uniquement supprimer le sitemap depuis la version classique Search Console.
 Note : si vous utilisez un hébergement de type Google Sites, Wix , Square Space, vous n’aurez pas la main sur le sitemap. En effet, ces services gèrent le sitemap pour vous.
La mise à jour des rapports sitemaps permettra :
  • d’ouvrir le contenu sitemap dans un nouveau tableau
  • de supprimer un sitemap
  • d’analyser les détails et erreurs d’un sitemaps
  • de présenter des plans du site des flux RSS et Atom

La suppression d’un sitemap annulera l’enregistrement des données dans Search Console. Mais cela n’empêchera pas Google de crawler le sitemap. Ce qui signifie que Google trouvera toujours un moyen d’analyser votre contenu.

Si vous souhaitez empêcher GoogleBot d’analyser le sitemap, vous devrez le supprimer depuis votre serveur. En revanche vous ne pourrez pas le faire avec Search Console.

Source : Search Engine Land

Carol-Ann

Responsable marketing @myposeo, community manager et rédactrice.

 
Lire les articles précédents :
Recherche Voyage, App Search Optimization, intégration GMB…Actualités Google

Que s'est-il passé cette semaine du côté du moteur de recherche ? Retrouvez dans cet article les actualités Google du...

Fermer